La collection « Le Carré magique » d’Albrecht Dürer

De magnifiques et mystérieux bijoux, inspirés par l’une des gravures les plus célèbres de l’histoire : « Melencolia I » d’Albrecht Dürer.

En 1514, Albrecht Dürer a créé un véritable chef-d’œuvre : « Melencolia I ». Depuis, la beauté et le mystère de cette gravure passionne continuellement les amateurs d’art, mathématiciens, chercheurs, numérologues ainsi que les amoureux du beau et du mystère. « Melencolia I » est une œuvre d’art remplie de symboles mystérieux qui n’a jamais été complètement déchiffrée malgré le grand nombre de livres et d’articles que les spécialistes lui ont consacrés. Le carré magique qui se situe dans le coin droit de « Melencolia I », le premier imprimé en Europe, est le motif le plus mystérieux et intrigant de cette œuvre. Et depuis plus de cinq siècles, il fascine toujours autant les scientifiques et les amateurs d’art, de science et de mystère.

Nos bijoux de la collection « Le carré magique » capturent parfaitement la beauté et la finesse de l’original. Les colliers sont fabriqués en bronze et disponibles en trois finitions : dorés, couverts de ruthène noir ou de bronze blanc. Cet accessoire, original et luxueux est un complément parfait de chaque tenue tout en y ajoutant une part de mystère.

Le recto du pendentif représente le carré magique de Dürer, exactement de la même manière que l’artiste l’a conçu dans « Melencolia I ». Dans la gravure, le carré magique est situé dans le coin de la partie supérieure droite. Les chiffres 15 et 14 visibles au centre de la dernière rangée font référence à la date de création de la gravure : 1514.

La signification de ce carré, tout comme la signification d’autres éléments composant la gravure ainsi que de la gravure elle-même, est depuis longtemps un sujet de débat au sein de la communauté des chercheurs. D’autant plus que le carré magique a des propriétés extraordinaires : la constante magique du carré de Dürer est égale à 34. Chaque rangée, colonne, diagonale, 4 carrés au centre, 4 carrés dans le coin… ainsi que de multiples autres combinaisons donnent un total de 34. Les spécialistes ont calculé 86 combinaisons différentes de 4 numéros qui donne ce même résultat : 34 ! Pourriez-vous trouver toutes les combinaisons ?

Le verso du pendentif comporte le monogramme de Dürer, qu’il a conçu en 1495. Il était l’un des premiers artistes signant ses œuvres, surtout les dessins, c’était aussi l’un des premiers qui essayait de protéger sa propriété intellectuelle (cela a été un défi majeur car ses œuvres étaient très populaires dans de nombreux pays). En 1505, l’artiste se rend même en Italie, où, à la suite de son intervention, le Sénat Vénitien établit une loi qui interdit l’utilisation du monogramme de Dürer à toute personne autre que l’artiste lui-même.